2015 – Tbilissi / Mtskheta / Vardzia / Batumi

Géorgie

Que sait-on en France de ce pays du Caucase ? Pas grands choses à part quelques clichés…

Certains savent que Staline, le tyran rouge y est né, à Gori pour être précis. D’autres vous dirons que la mafia géorgienne est puissante en Russie. Enfin les personnes plus tournées vers l’art, vous diront que les danses folkloriques acrobatiques géorgiennes sur les genoux sont impressionnantes et savamment distillées par le Ballet National. On peut d’ailleurs vous le confirmer pour avoir eu la chance d’assister à une de leurs représentations au Théâtre de Batumi  : une pure merveille !

IMG_7933 - IMG_7935

Mais la Géorgie est aussi le berceau du Vin, dont on a retrouvé des traces vieilles de plus de 8 000 ans ! On le conservait alors dans des kvevri (jarres en terre cuite). Le vin est principalement produit dans la partie Est du pays, en Kakhétie.

Ce petit pays est coincé entre la Turquie à l’Ouest, la Russie à l’Est, l’Azerbaïdjan et l’Arménie au Sud. Profondément caucasien, il constitue un carrefour stratégique entre Orient et Occident, mélangeant les héritages ottomans, perses et slaves. La Géorgie est située dans une région assez sensible, dont on rappellera l’annexion récente de l’Abkhazie par la Russie en 2008 ou encore les conflits en Tchétchénie et dans les régions voisines courant 2000…

Au-delà des ces quelques notions qu’allons nous y découvrir ?

Tbilissi

Tblissi, la capitale géorgienne, aussi appelée Tiflis est une ville ancienne, établie entre la rivière Koura et l’imposante montagne de Mtatsminda qui la domine. Elle offre d’ailleurs des points de vue exceptionnels sur la cité : depuis les hauts du jardin botanique et le château de Narikala, accessibles en téléphérique ; ou encore depuis le Parc de Mtatsminda et l’Antenne de radiotélévision, qu’on rejoint en funiculaire. Ce sont des incontournables de cette ville au cachet si particulier ! N’hésitez pas à prendre un verre sur la terrasse du Bar Funiculaire : http://www.funicular.ge/eng/funicular-1/

IMG_8158

La ville présente un quartier ancien à l’héritage perse, aujourd’hui quartier azéri présentant de petites ruelles typiques aux balcons sculptés, mais également des avenues larges aux bâtiments imposants et prestigieux dans le plus pur style soviétique, comme la très prisée avenue Rustaveli, champs Elysées locaux.

Le Jardin botanique de la ville mérite également un petit détour pour profiter d’une pause fraîcheur et de sa belle cascade à proximité des bains de sulfures d’Anatoubani.

Orbeliani / Anatubani

La présence de bains de sulfure en a fait une étape de choix sur la Route de la Soie pour les commerçants perses, rentrant vers Ispahan. On y trouve un ancien caravansérail et d’étranges dômes qui sont en fait les évacuations des bains thermaux.

IMG_20150811_183654

Une après-midi dans le quartier d’Anatubani à profiter des bienfaits des eaux sulfurées des bains d’Orbéliani est un incontournable ! Une fois sorti de là apaisé, une petite promenade dans le quartier azéri offre une belle transition de calme, où le temps semble passer plus lentement que dans le reste de la capitale.

Mtkheta

En route pour le littoral, nous faisons une petite pause à proximité directe de Tbilissi vers le monastère de Djvari, berceau de l’Église Catholique Géorgienne. Le monastère constitue l’une des églises les plus vieilles du Monde. La vue sur la Plaine et la confluence de la Koura et l’Aragvi mérite le coup d’œil.

IMG_8170

IMG_8172

Vardzia

On continue notre route, qui devient plus difficile dès lors qu’on a quitté les 150 kilomètres d’autoroutes. Direction la frontière turque pour aller vers Vardzia, la forteresse troglodytique de la Princesse Tamar. Le site parait irréel !

IMG_8191 - IMG_8193

A l’apogée de cette cité on comptait pas moins de 3 000 grottes et 5 000 personnes y vivaient ! La visite est un peu sportive au vu du dénivelé et promets des chocs thermiques revigorant, entre fraîcheur des galeries et soleil pesant de cette région aux paysages arides mais splendides.

Batumi

La route paraît interminable lorsque nous atteignons enfin Batumi et la Côte de la Mer Noire. Enfin ! Première impression en sortant de la voiture : un taux d’humidité délirant ! Nous découvrons les joies du climat subtropical ! Impressionnant en Europe. Mais est-ce qu’on y est toujours finalement ?

La station balnéaire est très fréquentée. Le front de mer est très bien aménagé est propice à la ballade à vélo, en location dans toute la ville. Les buildings flamants neufs, côtoient les anciens bâtiments communistes délabrées et des bâtiments originaux aux couleurs parfois un peu kitsch.Certains adorent d’autres détestent mais ce qui est sûr c’est que cela ne laisse personne indifférent.

IMG_20150814_204345

C’est l’heure d’une petite baignade rafraîchissante dans les eaux vertes de la Mer Noire. Puis, un peu de repos mérité dans un des nombreux transats colorés des bars de plages.

Là aussi, il ne faudra pas manquer la superbe vue depuis les hauteurs de Batumi accessibles en téléphérique.

Jardin botanique et Cap Vert

Le Jardin botanique de Batumi a été créé dans les années 1880 par les Russes pour l’acclimatation de plantes subtropicales pour les cultures dans les régions méridionales de la Russie Impériale. On y trouvait notamment des cultures importante de thé et citrons.

IMG_8289

Le clou du spectacle est la magnifique vue plongeante du Cap Vert sur la Mer Noire et la côte avec le passage du train ! Un paysage à couper le souffle. On a l’impression que la végétation mange véritablement le littoral.

Parc National Mtirala

Dernière escale à proximité de Batoumi également, dans le Parc Naturel de Mtirala, comprenez littéralement, la Montagne qui pleure, on comprend assez rapidement pourquoi en découvrant la verdure de la forêt primaire de la Colchide.

IMG_20150814_131304

Les ponts suspendus se succèdent, avant d’accéder à la Maison du Parc. On ne pourra pas continuer avec notre véhicule vu l’état des routes. On monte donc dans une bonne vieille Lada, fier taxi d’un géorgien super sympa ! Rien que cette ascension en Lada constitue une aventure en elle-même. Le taxi nous attendra sagement pendant toute notre randonnée de 5 kilomètres où nous découvrirons cascade, rivière et végétation luxuriante qui peut faire penser à une ambiance de jungle centre-américaine… Et pourtant nous sommes toujours en Europe. Totalement dépaysant et largement méconnu du grand public !

Décidément ce pays est un pays est plein de surprises !

Un Grand Merci et une dédicace particulière à mes amis Géorgiens : David, Sopo, Sophie et Tako rencontrés en Pologne lors des nombreux salons touristiques de Katowice où je représentait l’Alsace et eux la région géorgienne d’Adjare (frontière turque dont la capitale est Batoumi) grâce à mon ami Bartek. Ils ont réussi à susciter ma curiosité et m’engager dans ce beau périple.

Un combiné Arménie – Géorgie – Istanbul comme nous l’avons entrepris est un pari gagnant. Si c’était à refaire je le referais direct sans hésiter en me remémorant tous ces paysages, ses ambiances que nous avons eu la chance de découvrir pendant ces deux petites semaines.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s