2013 – Baie de Kotor

Retour sur une petite escapade au Monténégro lors de notre séjour en Dalmatie, région côtière magique de la Croatie. En poussant un peu plus au Sud, nous avions envie de partir fouler le sol monténégrin et découvrir la grandiose baie de Kotor, qui est d’après certains le seul fjord d’Europe du Sud…

Arrivée dans l’impressionnante Baie de Kotor

Après un passage de frontière Croatie-Monténégro plutôt sport… contrôle poussé et fouille en règle pour toute l’équipe, nous rejoignons doucement mais surement les bouches de Kotor, au fil de la route qui serpente le long des Balkans. On comprend rapidement pourquoi le pays s’appelle Crna Gora – la montagne noire en serbo-croate. En effet, le massif balkanique ne nous quittera pas du séjour présentant des formes particulièrement escarpées malgré la proximité de la côte adriatique.

Contrairement à ce qui est parfois dit, après vérifications, les bouches de Kotor ne sont pas le fjord le plus méridional d’Europe car les glaciers ne sont pas venus aussi bas. Elles ont en fait pour origine un canyon rempli d’eau de mer. Aux deux extrémités des bouches, les montagnes de Lovcen et Orjen (1 894 m) constituent un ensemble naturel délimitant la ville et sa baie.

Sur les deux petites îles situées à l’entrée des bouches, l’église Notre-Dame des Rochers et le monastère bénédictin St-Georges protègent les pêcheurs

Orahovac

On prend vite nos marques dans ce petit village situé à une dizaine de kilomètres de Kotor. Pause casse-croûte, baignade et farniente dans un des nombreux hôtels & bars offrant une vue qu’on n’oubliera pas de sitôt. Le temps s’arrête, on est au max ! Les touristes sont quasiment tous serbes, on n’est clairement plus en Croatie. Détail assez amusant, la monnaie officielle du pays est : L’€uro ! Sauf que le Monténégro ne fait pas partie de l’UE… là je pige pas… peu importe.

Port de Kotor

On part découvrir ce petit joyau qu’est Kotor, ancienne ville commerciale stratégique, longtemps sous domination vénitienne. Elle est littéralement adossée à un pic rocheux baigné par le coucher de soleil aux lumières rougeoyantes. On est aussi frappé par le solide rempart, aux faux airs de muraille de Chine, serpentant sur 4 kilomètres sur les hauteurs de la ville jusqu’au bastion St-Ivan. Même si la vue doit être à couper le souffle, l’ascension ce sera pour une autre fois ! On longe le port et là, c’est le défilé de yachts démesurés et hors-bords affutés, mafia es-tu là ???

Kotor by night

Comme ses cousines Dubrovnik et Split, Kotor est toute de marbre blanc, un régal pour une petite balade nocturne dans les petites rues typiques. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la vieille ville fut construite entre le 12ème et le 14ème siècle et regorge de monuments historiques d’architecture médiévale.

Cette petite escapade donne envie de pousser plus loin dans ce tout jeune pays. Malheureusement le temps est compté. Une autre fois peut-être pour le sommet des Balkans !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s