Montenegro : Escapade à Kotor…

2013 – Baie de Kotor

Retour sur une petite escapade au Monténégro lors de notre séjour en Dalmatie, région côtière magique de la Croatie. En poussant un peu plus au Sud, nous avions envie de partir fouler le sol monténégrin et découvrir la grandiose baie de Kotor, qui est d’après certains le seul fjord d’Europe du Sud…

Arrivée dans l’impressionnante Baie de Kotor

Après un passage de frontière Croatie-Monténégro plutôt sport… contrôle poussé et fouille en règle pour toute l’équipe, nous rejoignons doucement mais surement les bouches de Kotor, au fil de la route qui serpente le long des Balkans. On comprend rapidement pourquoi le pays s’appelle Crna Gora – la montagne noire en serbo-croate. En effet, le massif balkanique ne nous quittera pas du séjour présentant des formes particulièrement escarpées malgré la proximité de la côte adriatique.

Contrairement à ce qui est parfois dit, après vérifications, les bouches de Kotor ne sont pas le fjord le plus méridional d’Europe car les glaciers ne sont pas venus aussi bas. Elles ont en fait pour origine un canyon rempli d’eau de mer. Aux deux extrémités des bouches, les montagnes de Lovcen et Orjen (1 894 m) constituent un ensemble naturel délimitant la ville et sa baie.

Sur les deux petites îles situées à l’entrée des bouches, l’église Notre-Dame des Rochers et le monastère bénédictin St-Georges protègent les pêcheurs

Orahovac

On prend vite nos marques dans ce petit village situé à une dizaine de kilomètres de Kotor. Pause casse-croûte, baignade et farniente dans un des nombreux hôtels & bars offrant une vue qu’on n’oubliera pas de sitôt. Le temps s’arrête, on est au max ! Les touristes sont quasiment tous serbes, on n’est clairement plus en Croatie. Détail assez amusant, la monnaie officielle du pays est : L’€uro ! Sauf que le Monténégro ne fait pas partie de l’UE… là je pige pas… peu importe.

Port de Kotor

On part découvrir ce petit joyau qu’est Kotor, ancienne ville commerciale stratégique, longtemps sous domination vénitienne. Elle est littéralement adossée à un pic rocheux baigné par le coucher de soleil aux lumières rougeoyantes. On est aussi frappé par le solide rempart, aux faux airs de muraille de Chine, serpentant sur 4 kilomètres sur les hauteurs de la ville jusqu’au bastion St-Ivan. Même si la vue doit être à couper le souffle, l’ascension ce sera pour une autre fois ! On longe le port et là, c’est le défilé de yachts démesurés et hors-bords affutés, mafia es-tu là ???

Kotor by night

Comme ses cousines Dubrovnik et Split, Kotor est toute de marbre blanc, un régal pour une petite balade nocturne dans les petites rues typiques. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la vieille ville fut construite entre le 12ème et le 14ème siècle et regorge de monuments historiques d’architecture médiévale.

Cette petite escapade donne envie de pousser plus loin dans ce tout jeune pays. Malheureusement le temps est compté. Une autre fois peut-être pour le sommet des Balkans !

 

Viêt-Nam : De Saïgon à Nha Trang

2007 : Vietnam Sud : Hô Chi Minh – Nha Trang

Sud Viêt Nam

Retour sur un voyage qui me tenait particulièrement à cœur : le Viêt-Nam. Il s’agit aussi de mon premier grand voyage entre potes il y a déjà bientôt 10 ans.

Encore novice dans l’art de voyager à l’époque, les clichés pris ne seraient sûrement pas les mêmes aujourd’hui, de même que les activités et le circuit. Pour autant, j’en garde un souvenir magique car c’était la vraie grande aventure pour le p’tit gars de Strasbourg que j’étais alors.

Viêt-Nam, les images évoquant ce pays qui me venaient en tête à l’époque étaient alors : Jungle luxuriante, saveurs d’Extrême-Orient, charme désuet d’Indochine… Mais aussi le pays d’origine d’une partie de la famille d’un de mes plus vieil ami, dont l’oncle et la tante basés dans la capitale et sur la côte allaient nous faire découvrir. Tout un programme.

Ambiance Saïgon

La première étape de notre périple vietnamien était bien évidemment l’ex Saïgon, actuelle Ho Chi Minh ville. Grouillante Capitale du Sud Viêt-Nam ! Premières foulées en Asie et découverte d’une ambiance à part avec sa moiteur ambiante, ses flots de motos incessants et une architecture si différente de l’Europe. Le dépaysement s’est vite fait sentir et la chaleur a rapidement eu raison du mauvais rhume attrapé avant le départ avec plus de 30 degrés de différence. Le quartier des routards était notre QG, idéal et stratégique pour vadrouiller dans la ville.

Saïgon m’a beaucoup plu avec ses marchés colorés aux vendeurs insistants, ses gargotes où l’on mange assis dans les rues comme partout en Asie, son patrimoine bâti remarquable traditionnel et colonial (ancienne poste notamment), les bars et boîtes branchés (mention spéciale au MGM).

Marché Ben Thanh

La magie des couleurs dans les marchés de la ville. Découverte odorante pour ma part concernant le durion, très apprécié en Asie. Si le munster était un fruit je pense que ce serait à peu près cela ! Mention spéciale pour le fruit du dragon et sa forme si particulière.

Zoo et jardin botanique

Après le tumulte incessant des motos dans la ville (il faut dire qu’on avait choisi un hôtel situé au cœur d’un grand carrefour), la visite du zoo constituait une alternative salvatrice : Une vraie pause fraîcheur en plein milieu d’Ho Chi Minh. On ne peut pas dire qu’il soit des plus entretenus mais cette petite pause était inespérée.

Musée de la Guerre du Vietnam

Un musée qui glace le sang…

La guerre du Vietnam voit s’affronter pendant plus de dix ans le gouvernement pro-occidental du Sud-Vietnam à ses rebelles communistes, activement soutenus par les Nord-Vietnamiens. Les premiers bénéficient d’un soutien direct et actif des États-Unis et de leurs alliés de l’Océan pacifique, les seconds de l’URSS et dans une moindre mesure de la Chine populaire.

Bien plus qu’une nouvelle péripétie de la guerre froide entre le camp occidental et le camp soviétique, cette guerre ultra-médiatisée apparaît a posteriori comme le révélateur d’un monde nouveau, avec des Occidentaux las des aventures impériales et un tiers monde qui prend conscience de sa force.

Le musée présente une muséographie à l’ancienne avec de nombreux équipements d’époque, véritables machines à tuer, et des photos très choquantes…

On the road to Nha Trang !

En route vers la côte et Nha Trang, le « Nice viêt » à près de 500 kilomètres d’Ho Chi Minh…

Les paysages sont variés : montagne, jungle, fleuve, rizière, plage parsemée de cocotiers. On ne pourra pas passer à côté des usines de Nuoc Mam, la fameuse sauce utilisée comme condiment au Viêt Nam, sans s’en rendre compte. Son odeur vous monte au nez… En effet, il s’agit en fait d’une sauce préparée à base de poisson fermenté dans la saumure. So tasty !

 Ambiance Playa à Nha Trang

Après l’oppression de la ville, changement de décor. Bienvenue à Nha Trang, cité balnéaire de 300 000 habitants bordée par la Mer de Chine offrant une superbe baie, classée parmi les plus belles du monde. L’ambiance y est bonne, les cocktails aussi.

Barbec, Têt & Nha Trang by night

Nous aurons l’occasion de profiter d’un bon barbecue entre amis dans le quartier russe de la ville. La terrasse de type coloniale avec son mobilier en rotin est juste à tomber. Une fois repu, on nous invite à prendre part à la célébration du Têt, le nouvel an vietnamien, période de fête entre amis et famille, en apportant quelques boissons. Un peu gênés, nous y allons et on va vite se rendre compte que l’ambiance est déjà très décontractée, pour ceux qui tiennent encore sur leurs chaises.

On aura l’occasion de trinquer à la Viêt cul sec :

Tcham po Tcham !

Je suis même invité à prendre part au traditionnel karaoké. Ne maîtrisant pas la langue de l’oncle Ho, je pars en freestyle en récitant les rimes des Sages Poètes de la Rue : Bons Baisers du poste.

Hein, que puis-je faire à part me plaindre,
les keufs m’embarquent ZOX, P, vont me rejoindre,
je porte une lame la nuit c’est dément
les taxis freinent puis s’enfuient c’est pas la peine,
je trace ma route style bulldozer,
technique de pointe, j’te montre à quoi le microphone sert…

L’auditoire est bon public et conquis ! Un moment d’anthologie…

Petite dédicace aussi au passage à Crazy Kim, figure locale qui se bat pour lutter contre le tourisme sexuel et notamment la pédophilie, dont le Viêt Nam n’est malheureusement pas exempt. Elle alloue une partie des revenus de son bar et salon esthétique à une petite école pour les enfants de la rue qui y trouvent refuge et éducation.

Excursion sur les îles de Nha Trang

Cette excursion très sympa, même si très « Tourisme de masse », nous a fait découvrir les quelques îles au large de Nha Trang.
Au programme, visite de l’aquarium kitch de la première île, véritable cathédrale de béton ; baignade et apéritif sur le floating bar où on déguste du vin de palme après une session snorkelling ; repas à bord avec quelques plats traditionnels ; sports nautiques et jet-ski sur une deuxième île… Une journée bien remplie.

Back to the roots

Dédicace à la famille de mes amis Eric & Renaud ! One love à Marcel, Caroline et Raymond.

IMGP2425