2014 – Sarandë / Himarë / Jalë / Dhërmi / Lloragat / Vlorë

IMG_20140917_173723

L’Albanie et sa Riviera secrète, un joyau en devenir.

L’objectif du voyage : dépasser les clichés et partir à la découverte d’un pays tellement dénigré par les Européens de l’Ouest. L’Albanie, sa mafia, ses prostituées, ses armes… Qu’en est-il vraiment ? En en discutant avec des amis polonais, c’est un pays qui s’ouvre à peine au tourisme et qui dispose d’un potentiel impressionnant. Ce pays m’intriguait depuis longtemps avec son mystérieux drapeau rouge flanqué d’un aigle à deux têtes, symbolisant le contrôle de ses frontières face à l’ennemi. L’Albanie d’Ismaïl KADARE est aussi la terre de la loi du Kanun (équivalent local du code de l’honneur et de la Vendetta). Sans parler d’une langue qui n’est ni latine, ni slave… Bref, de quoi nourrir de nombreux fantasmes. On a donc décidé de monter une équipe pour découvrir la côte albanaise en une semaine de Sarandë (extrême Sud à la frontière grecque) jusqu’à Vlorë (pointe Nord, bastion important de la mafia albanaise).

Départ du Road-Trip à Corfou où nous rejoignons notre destination après une courte nuit sur l’île grecque grâce à un ferry qui relie Corfou à Sarandë pour une vingtaine d’euros. Les premières réactions grecques ne nous mettent pas en confiance :

Quoi, vous allez en Albanie, vous êtes fous, ils sont dangereux. Si jamais vous avez des problèmes, je connais du monde là-bas. Méfiez-vous !

Nous voilà parti pour une bonne heure de croisière et arrivée au port de Sarandë, station balnéaire la plus développée et la plus agréable, postée à quelques encablures de l’Europe.

Sarandë

La promenade du front de mer est très agréable et animée. Les locaux et touristes s’y retrouvent et s’installent sur les bancs, aux terrasses des restaurant ou dans les boutiques nocturnes qui fleurissent le soir. Après cette première approche avec une ville bien plus accueillante que ce qu’on a bien voulu nous dire, nous décidons d’aller explorer le littoral en sortant de la ville. On a repéré les plages en amont grâce à Wikimapia que je recommande fortement. Les conseils & tuyaux pour voyager en Albanie ne sont pas si nombreux sur la toile et avec ce site, avec du recul je dois dire qu’on a fait une sélection intéressante.

Ksamil et Butrint

Il faut dire qu’en terme d’accueil, difficile de tomber sur une famille plus sympathique et au petit soin que les Nita, et en particulier Vaggelis. Les Nita ont investis et accueillent les touristes dans leurs chambres d’hôtes CasaNote ! Franchement au TOP. Un bon repas typique en famille et on partira avec Vaggelis découvrir les environs. A une dizaine de kilomètres au Sud de Sarandë, se trouve le village de Ksamil et ses plages aux eaux limpides surpeuplées en été. En septembre à peine quelques touristes. L’endroit a pas mal de charmes. Nous profitons du soleil et du spectacle. Puis, après cette petite baignade, direction Butrint ancien site roman et le bac ferry qui mène vers la frontière grecque. Vue plongeante sur le parc naturel qui nous entoure.

Kakomë l’oubliée…

Cette plage située dans une baie protégée à quelques kilomètres au nord de Sarandë est assez surprenante. On y devine un chantier à l’abandon. En fait, le Club Med avait décidé d’investir le site mais il a du être abandonné et est aujourd’hui gardé par quelques vigiles faciles à soudoyer. Étrange ambiance dans ce site enchanteur… Apparemment ancienne base stratégique militaire.

Himarë

Nous reprenons la route et découvrons une magnifique côte tout au long des 80 kilomètres qui nous séparent du Col de LLoragat. La route est en très bon état. Himarë présentent de belles plages. Nous décidons de faire une pause fraîcheur à la Livadhi Beach implantée dans une superbe baie, à quelques kilomètres du Cap Ali Pacha.

Jalë

La plage de Jalë est une des plages les plus fréquentée par les touristes qui viennent y faire la fête et danser tout l’été. Nous poursuivons notre chemin en direction de la plage secrète Aquarium, qui porte ce nom à cause de la clarté de son eau. Cette petite crique a vraiment été le coup de cœur de notre voyage ! N’hésitez pas à aller manger un bon poisson à la paillote d’Ervis en face de la plage de Jalë. Il est vraiment sympa et sa cuisine vous ravira !

Dhërmi

Ce petit village à flanc de falaise marque la fin de la côte. Nous en profitons pour boire un frappé avant d’entamer l’ascension du Col de Lloregat.

Palasë

Cette plage est assez atypique. Elle s’étend sur plusieurs kilomètres au pied de la montagne et du Col de Lloregat. Un torrent à sec y a charrié de nombreux rochers finissant en delta dans la mer adriatique. Cette plage propose également une petite paillote sympa. Vous aurez l’occasion de voir de nombreux bunkers comme partout dans le reste du pays. On dit qu’il y a un bunker pour 4 habitants… C’est juste hallucinant. Héritage d’Enver Hocher, qui équipa tout le territoire national dans les années 60 pour parer une éventuelle invasion soviétique. Ce patrimoine en décrépitude est très présent dans les paysages albanais.

Col de Lloregat

Ascension de ce fameux col dont les lacets paraissent interminables. La vue est saisissante. Une fois le col passé, on entre dans le parc naturel éponyme. L’Albanie du terroir s’offre à nous. La route est en bien moins bon état et les troupeaux de moutons et autres chèvres ne sont pas rares sous l’œil bienveillant des bergers.

Vlorë

L’Hôtel Liro, situé à l’entrée de la ville de Vlorë est imbriqué dans la falaise, pour notre plus grand plaisir. L’espace détente baignade vaut vraiment le coup d’œil. La ville de Vlorä n’a quant à elle que peu d’intérêt si ce n’est ses champs Elysées et son bazaar, mélange d’Orient et d’Occident. La ville constitue un des bastions important de la mafia albanaise et le Président en place a engagé une lutte importante envers elle. Le bord de mer est en pleine restructuration à l’image de la ville.

L’Albanie et sa Riviera méritent véritablement le détour. Chaque plage est très différente et très emprunte de l’Histoire plus ou moins récente du pays. La population locale est très sympathique et bien loin de tous les ragots dont elle fait malheureusement l’objet. Un voyage d’exception pour qui saura aller au-delà des clichés.

IMG_20140923_144339 (Copier)

2 réflexions sur “Albanie : sa riviera secrète de Ksamil à Vlorë

Répondre à bboydimpo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s